Notre brevet : l'actif pro-actif deo

Dès 2011 et les premières controverses sur les dangers des sels d'aluminium dans les déodorants, l'idée d'un déodorant naturel et efficace a commencé à germer dans notre esprit. En 2013, nous avons commencé nos premiers essais en utilisant diverses souches de probiotiques et en 2015 nous déposions le brevet du déodorant aux actifs probiotiques et du complexe pro-active deo.

Comment les produits d'hygiène traditionnels fonctionnent-ils ?

Nous avons entre 2 et 5 millions de glandes surdoripares réparties sur l'ensemble du corps. La majorité d'entre elles sont des glandes "eccrines" et se trouvent en grand nombre sur la plante des pieds, le front, les temps et les aisselles. L'autre type de glandes sudoripares est appellé "apocrine". Les glandes apocrines se concentrent sous les aisselles, les parties génitales et les oreilles. Elles sont associés au système pileux et ne se manifestent qu'à la puberté. 

La sueur eccrine a un pH compris entre 4 et 6 et le sueur apocrine un pH alcalin. En transpirant nous élevons le pH naturel de la peau et produisons des composés gras favorable au développement bactérien. Traditionnellement pour éliminer l'odeur de transpiration, nous utilisons des produits d'hygiène qui augmentent encore davantage le pH cutané, comme les savons naturels (pH 9), l'alcool (pH7) ou le bicarbonate de soude (pH 8,4). Ces produits déséquilibrent le pH cutané, tuent les bonnes et les mauvaises bactéries sur notre peau et altèrent le film lipidique de la peau. Au bout de quelques temps, la population bactérienne repousse anarchiquement, la peau sécrète du sebum et de la sueur pour se réparer. Et hop les odeurs reviennent ! Idem pour les produits anti-transpirants

Idem pour les produits anti-transpirant qui détruisent les bactéries et bloquent temporairement l'émission de sueur en bouchant les canaux sudoripares. De nombreuses études ont démontré que plus on les utilise, plus l'effet rebond est important. A chaque interruption d'utilisation, l'odeur de la transpiration devient plus forte. Le microbiome ne retrouve plus son équilibre.

Une révolution dans le gestion des odeurs de transpiration : le complexe pro-active deo

Pour réaliser le complexe déodorant utilisé dans la gamme daydry probiotics, nous avons choisi une approche radicalement différente. Nous avons sélectionné des souches de Lactobacillus et de Saccharomyces naturellement active contre la prolifération des bactéries à Gram positives, telles que les corynebactéries responsables de l'émission de molécules malodorantes. Nous avons associé à ces ferments de l'acide lactique et une base acqueuse pour préserver au mieux le microbiome cutané.

Grâce au complexe pro-active deo, les déodorants et les gels lavants daydry probiotics évitent naturellement la formation des odeurs de transpiration tout en maintenant l'équilibre naturel de la peau. Les bactériocins de nos ferments bloquent la croissance des "bactéries" responsables des odeurs et les ferments maintiennent un pH acide favorable à l'homéostasie du microbiome. Un cycle vertueux dont l'efficacité croit avec le temps !

Les formules des daydry probiotics sont naturelles et bio, vegan et sans ingrédients controversés ou allergisants tels que le phenoxyethanol, benzyl alcool, parabens, sulfates, propylène glycol, CMR ou conservateurs chimiques agressifs.