image-microbiome.jpgLe microbiome cutané est à la fois l’écosystème et les millions de micro-organismes qui peuplent la surface de notre peau. Plus il est riche, plus il est préservé. Sa biodiversité est signe de bonne santé.

Traditionnellement appelé « flore cutanée », il aide notre peau à mener à bien sa fonction principale : servir de barrière physique protectrice. Lorsqu’un déséquilibre survient dans cet écosystème bactérien, notre peau devient fragile et des problèmes apparaissent.

En observant, le microbiome des indiens Yanomami, une peuplade primitive de la jungle brésilienne, les chercheurs ont découvert une diversité de microorganismes nettement supérieure à celle des populations urbaines contemporaines. Ils estiment que la biodiversité de notre microbiome a été divisée par 2 depuis les années 1950. 

En nous éloignant de la nature, nous avons appauvri les populations bactériennes qui vivent sur notre peau et nous aident à nous défendre contre les maladies et les agressions extérieures. Si on ajoute à cela l’usage intensif de produits antibactériens, de détergents trop puissants, l’utilisation répétée de cosmétiques et de savons ordinaires à pH élevé et contenant des agents chimiques agressifs, nous fragilisons chaque jour sans le vouloir notre microbiome cutané.

En s’appauvrissant, notre microbiome s'est déséquilibré. Certaines souches de bactéries sont devenues plus importantes telles que les Staphyloccocus, les Corynebactéries et les PropionibactériesElles sont aujourd'hui soupçonnées d'être à l'origine de l'explosion des maladies inflammatoires telles que l'acnée, les allergies, l’eczéma, la dermatite atopique ou les maladies auto-immunes. 

Il est temps de changer nos habitudes ! En utilisant des cosmétiques naturels respectueux de notre microbiome, en changeant nos routines de soin, en vivant plus près de la nature, nous pouvons retrouver une symbiose harmonieuse avec l'ensemble des microorganismes qui nous entourent.